Politique d'accessibilité | Aller au menu | Aller au contenu


Galerie Trémohars

Biographie

Bruno TREMOHARS est un artiste né en 1955 qui fréquente Pont-Aven depuis les années 70. Or, un siècle après le passage de Paul Gauguin, la commune est encore étroitement associée à l'environnement pictural qui fait sa réputation. Cependant, c'est en région parisienne que ce breton grandit et fait ses études.

Après deux années de graphisme à l’École Supérieure des Arts et des Techniques (ESAT) à Boulogne-Billancourt, Bruno Tremohars est reçu au concours de l'École Nationale des Beaux-Arts de Paris. Par la suite, il exerce plusieurs métiers dans les milieux de la mode (imprimés de tissu) et de l'édition d'art, tout en assistant quelques peintres et sculpteurs.

Depuis sa jeunesse, Bruno Tremohars voyage beaucoup. Amérique centrale, Moyen-Orient et Afrique. Ses voyages en Inde semblent les plus influents, tant dans sa vie personnelle que dans sa carrière artistique. Il y vécut, y travailla et y retourne chaque année. En Inde, il développe un goût pour l’aquarelle, la gouache et le croquis le dessin sur le vif qui remplissent ses carnets de voyages. Le voyageur retrouva, dans les campagnes et les ports de l'Inde de la fin du vingtième siècle, des parentés avec la Bretagne rurale d'autrefois...

La peinture de Bruno Tremohars est influencée par les artistes imagiers de sa région : Jean-Julien Lemordant, Mathurin Meheut, Pierre Savigny de Belay, Lucien Simon et André Even figurent parmi les plus importants. Il illustre la vie de la Bretagne d’avant-guerre : villages et églises, voiliers et pêcheurs, ports et phares, agriculteurs et moissons, fêtes et processions…

Quant à la forme, Bruno Tremohars est influencé par les peintres de l'école de Pont-Aven, auxquels il emprunte le « cloisonnisme », de larges aplats de couleurs pures séparés par un puissant cerne noir. L'ensemble, avec une profusion de détails offre des compositions harmonieuses. Son art, faussement naïf, évoque autant l'univers de la bande dessinée que la tradition des enluminures médiévales.

Bruno Tremohars travaille à la gouache et l'acrylique, autant qu’à l’huile et organise un art total en utilisant des supports et des techniques variées, depuis la sculpture en marbre, le fer découpé, jusqu'aux bas-reliefs en bois peints.

L’artiste crée une vision personnelle, idéalisée et utopique du passé breton. Ce passé n'est en rien anecdotique et offre un champ d’imaginaire que le spectateur s'approprie.



Bruno TREMOHARS is born in 1955 into a family of painters, not far away from Pont-Aven where he still lives today, but he grew up in the Paris area. He studied graphic design at the ESAT (higher school of technical arts) in Boulogne-Billancourt, and is then admitted at the Beaux - Arts in Paris. He then worked in the fashion (printed fabrics), in art publishing houses and assisted various sculptors and painters.
Around thirty, he started to travel a lot. He lived and worked in Mexico, then in India, for several years. He is influenced by the Cloisonnism of the Pont-Aven School (tinted areas, parting of the shapes using dark circles as in stained glass work) and painters who observed the regional life at their time such as Lemordant, Méheut, De Belay or Lucien Simon. TREMOHARS describes his recent works as those of an "image-making'' painter, technician of the past, of a distanced universe that he recreates with a thorough and falsely naive graphic and the use of pure and generous colors. His gouaches, acrylics and oil paintings recycle and tell us the story of the old Brittany, a Golden Age of fishing and agriculture, enriched by nostalgia but freed from anecdotes. His paintings, full of group-scenes, seem to be the projection of an internal and ideal world looking for contents and possibilities to be expressed through pictorial forms. Bruno TREMOHARS is often invited to show his work around. (St Joseph Chapel, Lesneven,  Daumier Foundation, Valmondois, and Aber Wrach - Landeda Semaphore)